Faune aviaire au Paraguay : les oiseaux de la savane

Nandous, pics et colibris du Paraguay.

 

Araguira rougeâtre – Araguyra – Brasita de fuego, Coryphospingus Cucullatus

Araguira rougeâtre (Coryphospingus cucullatus)

Du rang des passereaux, l’araguira rougeâtre vit dans les forêts sèches, les plaines humides et les terrains agricoles des pays sudaméricains. Il est très commun au Paraguay. Il mesure entre 10 et 14 cm. Son plumage brun-rouge est accompagné d’une imposante huppe rouge et noire chez les mâles. C’est un oiseau sociable, nerveux et inquiet avec des cris assez répétitifs. Vivant en groupe, il sait aussi cohabiter avec d’autres espèces d’oiseaux. Son régime alimentaire se compose de graines et de quelques insectes. Son nid se trouve dans des arbustes, à environ 5 mètres de hauteur.

 

Grimpar à bec étroit – Chincherochico – Arapasuka’ati, Lepidocolaptes Angustirostris

Grimpar à bec étroit (Lepidocolaptes angustirostris)

De taille moyenne (18 cm), le grimpar à bec étroit est un oiseau élancé aux couleurs discrètes. Son long bec est fin et clair, son dos et ses ailes sont brun-roux. Le sommet de sa tête et sa nuque sont noirs. Une bande oculaire de la même couleur est traversée par de longs sourcils beige. Un effet taché ou strié de couleur chamois se réparti sur le dessus de la tête et en dessous du corps. Seul ou en couple, il vit dans les forêts, savanes et maquis secs, les plantations et les plaines humides. Il aime manger des insectes mais surtout des araignées.

 

Jacamar à queue rousse – Jacamará Colirrufo, Galbula Ruficaudaz

Jacamar à queue rousse (Galbula ruficauda)

Espèce répandue en Amérique du Sud, le jacamar à queue rousse est de taille moyenne (25 cm) avec un bec noir tranchant. Son menton est blanc, sa queue longue. Son plumage est roux-grenat, dont les parties supérieures, le dessus des ailes et de la tête sont verts métalliques. Il est possible de l’observer dans de nombreux endroits non inondés, dans la végétation bordant les ruisseaux et forêts humides ou semi-arides, mais surtout dans des clairières et étendues boisées. Solitaire ou vivant en couple, cet insectivore mange en grande majorité des hyménoptères (fourmis, abeilles, guêpe etc). Leur posture rigide et leur grande vigilance est un atout considérable pour saisir leurs proies.

 

Pic des cactus – Carpintero del cactus, Melanerpes Cactorum

Pic des cactus (Melanerpes cactorum)

Présent dans les forêts et les savanes chaqueñas, le pic des cactus est coloré. Le dos est noir, une partie de la tête et de la nuque sont blanches. Les mâles, plus grands, ont le haut de la tête rouge. Les ailes, les flancs et puis la queue ont un aspect de rayures noires et blanches. La gorge est jaune et le ventre est gris acier. Il aime vivre en groupe et chasser en plein vol. Cet oiseau est plein d’énergie, il aime marteler les arbres jusqu’au sol. Il s’alimente de larves, d’insectes, de sève et de fruits. Son nid peut se trouver dans des arbres ou des cactus.

 

Saltator à bec orange – Pepitero de collar, Saltator Aurantiirostris

Saltator à bec orange (Saltator aurantiirostris)

Présent dans les forêts et les savanes chaqueñas, le pic des cactus est coloré. Le dos est noir, une partie de la tête et de la nuque sont blanches. Les mâles, plus grands, ont le haut de la tête rouge. Les ailes, les flancs et puis la queue ont un aspect de rayures noires et blanches. La gorge est jaune et le ventre est gris acier. Il aime vivre en groupe et chasser en plein vol. Cet oiseau est plein d’énergie, il aime marteler les arbres jusqu’au sol. Il s’alimente de larves, d’insectes, de sève et de fruits. Son nid peut se trouver dans des arbres ou des cactus.

 

Tyran des savanes – Tijereta, Tyrannus Savana

Tyran des savanes (Tyrannus savana)

Le tyran des savanes est un oiseau migrant du Sud au Nord de l’Amérique. Présent dans toute l’Amérique du Sud, il s’adapte à tous les climats possibles, zones urbaines comprises. Son dos est gris clair, ses ailes plus foncées. Son ventre est blanc, la tête est noire et le dessus de la tête a un peu de jaune. Son immense queue fourchue est de 28 cm chez les mâles, contre 14 cm chez les femelles. Seul ou en couple, il aime chasser des insectes en plein vol, et se nourrit également de fruits.

 

Tyran quiquivi – Pitogüé, Pitangus Sulphuratus

Tyran quiquivi (Pitangus sulphuratus)

Espèce très commune, allant du Sud des États-Unis à l’Argentine, le tyran quiquivi est un oiseau très bavard. Il possède plusieurs chants en fonction de la journée ou lorsqu’un prédateur s’approche. Selon la coutume paraguayenne, lorsqu’il pousse un cri ‘‘piitogue’’, cela annonce qu’une femme est enceinte. Son bec est noir et robuste. Son dos est brun-roux, et son ventre jaune clair. Sa tête est noire, son cou et sourcils sont blancs ; une infime partie du dessus de sa tête est jaune. Son régime est très variable : poisson, oisillons, lézard, serpent, fruits, insectes etc.

 

Ortalide du Chaco – Charata, Ortalis Canicollis

Ortalide du Chaco (Ortalis canicollis)

Commun dans le Chaco, cet oiseau s’adapte à divers climats secs et quelques-uns d’humides. Mesurant 52 cm, tête, cou et poitrail sont cendrés. Son ventre et dos sont ocres, enfin, sa queue de taille moyenne est de couleur olive, avec quelques plumes rougeâtres. Il apprécie les graines, insectes mais surtout les fruits. Vivant en couple ou en petit groupe, il construit son nid dans les arbres.

 

Batara rayé – Batará rayado, Thamnophilus doliatus

Batara rayé – Batará rayado – Thamnophilus doliatus

Le batara rayé est un oiseau répandu dans les zones rurales du continent sud-américain. Le mâle est entièrement noir moucheté de blanc. Les ailes et la queue le sont un peu moins que le reste du corps. Sa crête est également noire et vivement redressée. Quant à la femelle, elle est couleur fauve, un peu plus foncée sur les ailes, la queue et la crête. Les côtés de la tête sont grisâtres. Il est en quelque sorte la version plus petite du batara géant. Leurs yeux sont jaunes et leurs pattes célestes. Vivant en couple, ces oiseaux au chant mélodieux aiment chasser dans les buissons insectes, petits lézards et sont amateurs de baies.

 

Carouge chopi – Tordo chopí, Gnorimopsar chopi

Carouge chopi (Gnorimopsar chopi)

Le carouge chopi sud-américain est entièrement noir, avec une queue moyenne à longue. Mesurant 22 cm, ce petit oiseau sédentaire s’installe dans les arbres des bois, palmeraies et savanes du Paraguay. Ses chants sont forts et mélodieux. Il est parfois capturé et élevé en cage au Brésil.

 

Colibri hirondelle – Picaflor tijereta,Eupetomena macroura

Colibri hirondelle (Eupetomena macroura)

Le colibri hirondelle est un oiseau très solitaire. Même s’il est sédentaire, il lui arrive parfois de se déplacer seul du Nord au Sud lors des mois d’hiver. Au Paraguay, il est observable dans les savanes, au nord-est de l’Alto Paraguay et à Concepción. Son corps est vert irisé, sa tête, le haut de la poitrine et le bas ventre sous la queue sont bleu-violet. Enfin, ses rémiges sont brunes. C’est un oiseau très territorial, n’hésitant pas à se montrer agressif envers d’autres espèces, notamment des oiseaux beaucoup plus gros que lui ! Il se nourrit en grande partie d’insectes.

 

Colombe picui – Tortolita picuí, Columbina picui

Colombe picui (Columbina picui)

La colombe picui est visible dans le centre et le Sud-Est de l’Amérique du Sud, dont les forêts sèches du Chaco paraguayen. Pas farouche, on peut facilement l’observer malgré ses couleurs plutôt discrètes : dos cendré, ventre nuancé de blanc, bout des rémiges noir ou blanc. Le plumage des femelles est plus terne que celui des mâles. Les nids se trouvent dans des arbustes ou les parties basses des arbres. La colombe s’alimente en revanche au sol, à base de graines et de végétaux.

 

Fournier roux – Hornero o Alonsito, Furnarius rufus

Fournier roux (Furnarius rufus)

Cet élégant oiseau est couleur cannelle, avec plusieurs teintes de roux sur la queue, de taille moyenne. Son ventre est plus clair, et ses pattes sont fines. Il vit toujours en couple, créant avec sa partenaire de mélodieux chants. Leur nid fait de boue est atypique, semblable à un four à pain, il est très visible depuis les branches des arbres. Son environnement est variable, allant des zones artificielles terrestres aux maquis, pâturages ou forêts. Il se nourrit exclusivement de petits invertébrés.

 

Moucherolle écarlate – Guyra tata ou Churrinche, Pyrocephalus rubinus

Moucherolle écarlate (Pyrocephalus rubinus)

Présent dans les savanes, aires rurales et bordures des bois, cet oiseau est migrateur du Sud au Nord au sein de l’Amérique du Sud. La moucherolle écarlate mâle se distingue de la femelle. En effet, il exhibe une couleur rouge vif sur l’ensemble de son plumage, hormis son dos, sa queue et le contour de ses yeux qui sont noirs. Il perd sa couleur rougeâtre en hiver. Quant à la femelle, elle arbore une couleur marron neutre, striée de blanc. Insectivore, cet oiseau aime capturer ses proies en plein vol.

 

Nandou d’Amérique – Ñandú, Rhea americana

Nandou d’Amérique (Rhea americana)

C’est le plus gros oiseau d’Amérique, atteignant jusqu’à 1,50 m. Il se déplace continuellement à travers les grands espaces tels que les savanes, les prairies, les pampas et les champs, afin de trouver de la nourriture. Celle-ci est très riche, à base de grenouilles, végétaux, racines, fruits, lézards, serpents. Son plumage est brun avec un cou et une tête noire. Le nandou d’Amérique se regroupe durant la période de reproduction, jusqu’à 30 oiseaux ; des centaines dans des cas rares.

 

Saltator gris – Pepitero gris, Saltator coerulescens

pepitero grisáceo​ (Saltator coerulescens)

Le saltator gris est un robuste oiseau aux couleurs gris-vert. Ses sourcils clairs habillent sa tête, accompagnés de moustaches noires. Son bec est sombre et son ventre de couleur cannelle. Il est possible de l’observer dans l’Alto Paraná et dans les Campos Cerrados. Sa panoplie de chants est mélodieuse et complexe. En couple ou regroupé, le saltator gris est arboricole. Son nid, élaboré à partir de fibres ou bien de feuilles, ressemble à une tasse.

 

Sicale bouton-d’or – Jilguero ou Canario Paraguay, Sicalis flaveola

Sicale bouton-d’or (Sicalis flaveola)

Cet oiseau de 12 cm vit dans les espaces semi-ouverts de la région Chaqueña ou dans le département Ñeembucú, en région Yvy. Les mâles sont hauts en couleur, allant de l’orange du haut du crâne au jaune verdâtre sur ses plumes. Le ventre est couleur safran. Les femelles sont beaucoup plus neutres, teintées de gris-brun. Ces oiseaux adorent vivre en colonie, notamment avec d’autres espèces. Leurs nids se font à partir d’herbes sèches ou alors d’autres nids d’oiseaux. Ils se nourrissent au sol de graines et d’arthropodes.

 

Tangara à bec d’argent – Sangre de toro, Ramphocelus carbo

Tangara à bec d’argent (Ramphocelus carbo)

Littéralement « Sang de taureau » en espagnol, cet oiseau de taille moyenne détonne des autres oiseaux paraguayens. Son plumage est en effet d’un rouge obscur sur sa tête, sa gorge et sa poitrine, tandis que son dos, son ventre et son abdomen sont de couleur noir grenat. Enfin, la mandibule inférieure est argentée. La femelle est plus claire que le mâle. Le tangara à bec d’argent vit dans les bordures de bois du nord-ouest du Chaco et dans une infime partie de la région orientale. Il se nourrit de fruits, d’insectes et d’invertébrés. Son chant est doux, voire un peu nonchalant.

 

Todirostre familier – Titirijí lomo ceniza, Todirostrum cinereum

Todirostre familier (Todirostrum cinereum)

Cet oiseau de petite taille est difficilement observable, mais on peut aisément entendre ses chants, à base de « tktktktk ». Il vit dans les bordures de forêts de l’extrême nord, aux nord-ouest du Chaco ainsi que la partie Est de la région orientale. Il est donc affecté par la déforestation. Son long bec et le contour de ses yeux sont noirs, tandis que la tête et le haut de son dos sont cendrés. Ses rémiges sont noires et jaunes, son ventre est exclusivement jaune.

 

Vacher criard – Tordo pico corto, Molothrus rufoaxillaris

Vacher criard (Molothrus rufoaxillaris)

Le vacher criard est entièrement noir, avec un bec plus court que les autres vachers. Les juvéniles sont bruns. Les vachers sont très communs dans le Chaco et la Pampa. Ils peuplent savanes, bosquets, zones rurales, basses terres, etc. Ce sont des oiseaux spécialisés dans le parasitisme, c’est-à-dire que la femelle pond ses œufs dans les nids des autres oiseaux, afin que ces derniers les élèvent.

 

Vacher géant – Tordo gigante, Molothrus oryzivorus

Vacher géant (Molothrus oryzivorus)

Le vacher géant est presque deux fois plus grand que le vacher criard. Il vit dans les bois semi-humides sud-américains. Au Paraguay, il est observable dans l’extrême nord et dans la partie sud-est. Arboricole et terricole, ce n’est pas un oiseau très répandu de manière générale. Parasite, il niche dans les nids de nombreuses espèces d’oiseaux. Complètement noir, sa petite tête est égayée par des yeux orangés. Son bec de taille moyenne est également noir. Le vacher géant émet un sifflement très aigu.

 

Guira cantara ou Guira – Piririta, Guira guira

Guira cantara ou Guira (Guira guira)

Vivant en grands groupes à travers la Pampa et le Gran Chaco, la guira mesure 36 cm. Elle se nourrit au sol d’insectes, de souris, de grenouilles ou encore de petits oiseaux. Son corps se compose d’un ensemble de plumes ocre, crème, blanches et noires. Ses ailes et son dos sont bruns striés de blanc. Le contour de ses yeux ainsi que ses iris sont jaunes, et une huppe ocre ébouriffée habille le dessus de sa tête. Elle est très commune au Brésil.

 

Moucherolle à queue large – Yetapá de collar, Alectrurus risora

Moucherolle à queue large - Yetapá de collar - Alectrurus risora

Le moucherolle à queue large, également appelé « à queue longue », est un passereau qui possède un dimorphisme sexuel important. Le mâle mesure une 30 de cm au total. La queue elle atteint 20 cm de long. La tête, le dos et la bande pectorale sont noir et la gorge est rouge. La femelle quant à elle, présente un ventre blanc, une bande brune à hauteur pectorale et les flancs bruns avec des stries. Il est présent principalement dans le sud du Paraguay dans les prairies humides et à proximité des marécages. Vivant par groupe de 20 à 50 individus, il évolue dans les herbes hautes. Il s’alimente d’invertébrés. La reproduction se fait de septembre à décembre.

 

Doradite de Dinelli – Doradito pardo, Pseudocolopteryx dinelliana

Doradite de Dinelli - Doradito tucumano, Pseudocolopteryx dinelliana

La doradite de Dinelli est endémique de l’Argentine, de la Bolivie et de la partie orientale du Paraguay. Elle vit dans les zones dominées par les arbustes, les prairies sèches et les zones marécageuses. D’apparence similaire à d’autres espèces de doradite, il se distingue par ses vocalises et par des plumes plus brunâtres que de couleur olive. Il se reproduit uniquement en Argentine. Sa population est actuellement en grande diminution.

 

Calliste à tête verte – Tangara arcoiris, Tangara seledon

Calliste à tête verte - Tangara arcoiris - Tangara seledon

Native du sud-est du Paraguay, ce petit passereau de 13 centimètres à un beau plumage coloré ponctué de nuances de vert, de bleu et de noir, lui permettant facilement de se cacher dans la végétation luxuriante des forêts humides, des clairières et des vergers. À la fois familial et grégaire, on peut le voir au sol ou dans la végétation chercher sa nourriture en faisant des cabrioles. Il lui arrive de se déplacer de manière saisonnière mais sur de courtes distances. Cette espèce n’est pas menacée d’extinction mais elle reste peu commune.

 

Organiste téité – Tangara amarillo, Euphonia violacea

Organiste téité - Tangara amarillo, Euphonia violacea

L’organiste téité appartient à la famille des Fringillidae. Il vit dans les prairies, forêts, savanes et zones artificielles terrestres de la partie ouest d’Amérique du Sud. D’une dizaine de centimètres, le mâle est de couleur jaune d’or au niveau du ventre, avec les parties supérieures noir brillant ; alors que la femelle est de couleur olivâtre. Cette espèce a un panel étendu de chants, tous plus mélodieux les uns des autres.

 

Calliste à tête bleue – Saira militar, Tangara cyanocephala

Calliste à tête bleue - Saira militar - Tangara cyanocephala

Cet oiseau coloré est endémique des forêts humides, des plantations et des savanes sèches d’Argentine, du Brésil et du Paraguay. Appartenant à la famille des Thraupidés, il est également connu sous le nom de Tangara à nuque rouge. Le corps est vert vif, le dos est noir et les ailes sont marbré de vert et de noir, avec une bande orangé au tout début. Le capuchon de la tête est bleu, avec un contour des yeux bleu clair. Le visage ainsi que la nuque est rouge vif. On l’observe souvent en groupe avec d’autres espèces d’oiseaux.

 

Trogon surucua – Surucua común, Trogon surrucura

Trogon surucua – Suruca común - Trogon surrucura

Cette espèce de trognon possède les parties inférieures rouge, le dos vert, les ailes grises barrées ou mouchetées de blanc, ainsi que la tête noire et bleue. La femelle a le même modèle mais avec du jaune et de l’orange au niveau inférieur. Il existe deux sous-espèces qui sont présentes au Brésil, au Paraguay et dans le Nord-Est de l’Argentine. Ces deux sous-espèces peuvent se différer en fonction des régions concernant la couleur de la poitrine et du cercle oculaire. Il vit en hauteur dans les zones boisées et le long des cours d’eau. Son chant s’articule de ‘‘qwiow’’ aiguës répété une vingtaine de fois.

 

Tangara fourchu – Tangara naranjera, Rauenia bonariensis

Tangara fourchu - Tangara naranjera - Rauenia bonariensis

Natif du continent américain, le tangara fourchu vit dans plusieurs type de milieux naturels, autant humides que secs. Il est présent partout au Paraguay mais aussi dans divers pays sud-américains. D’environ 17 centimètres, son plumage est bleu-gris, noir et vert sur le dessus, puis jaune orangé sur le dessous. Ses plumes sont noires entre son bec et ses yeux bruns. La femelle est quant à elle entièrement brune.

 

Hocco à face nue – Pavón muitú, Crax fasciolata

Hocco à face nue – Pavón muitú - Crax fasciolata

Il s’agit d’un galliforme reconnaissable par son plumage atypique : en effet, les mâles comme les femelles présentent une crête frisée respectivement noir et blanche. Le mâle est noir avec la naissance du bec jaune et le ventre ainsi que le bout de la queue blancs. La femelle a un plumage à rayures alternant blanc et noir, le bec noir et le ventre jaunâtre. Il s’alimente de fruits, de graines, de fleurs et feuilles. Ils font leur nid à plus de 4 m du sol où ils y pondent deux œufs.

 

Grimpar à bec rouge – Chinchero grande, Drymornis bridgesii

Grimpar à bec rouge – Chinchero grande - Drymornis bridgesii

C’est une espèce qui est présente dans les bois, les fourrés, la savane sèche du Chaco. Il mesure entre 29 et 35 cm. Les mâles pèsent entre 76 et 90 g, les femelles sont légèrement plus grosses et atteignent un poids de jusque 110 g. Leur bec est long et courbé. La tête, la face et la nuque sont marron avec deux lignes beiges, l’une au-dessus et l’autre au-dessous de l’œil. La partie dorsale, les ailes et la queue sont marron. La gorge est blanche et la poitrine ainsi que le ventre sont rayés blanc et marron. Il s’alimente d’une grande variété d’insectes, ainsi que d’amphibiens, de reptiles, d’œufs et de poussins d’espèces de plus petites tailles. La nidification se fait entre septembre et décembre. La couvé comprend 3 œufs.

 

Tamatia tamajac – Durmili, Nystalus Maculatus

Prochainement avec Paraguay Excepción

Caché entre les feuilles et les branches des arbustes vit un tamatia tamajac, un oiseau qui passe la majorité de son temps immobile en attendant ses proies, des insectes comme des abeilles, des mouches ou encore des scarabées. Grâce aux lignes horizontales brunes dessinées sur son pelage, il se fond dans les branches. Il possède un bec robuste, droit et rouge qui ressemble beaucoup à celui d’un martin-pêcheur, ils ne sont pourtant pas de la même famille. Dans la région orientale du Paraguay, il vit au bord du fleuve Aquidaban mais on peut aussi l’observer dans le Chaco.

TOUT SAVOIR SUR LE PARAGUAY

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.